JOE SATRIANI


Joseph "Satch" Satriani est un guitariste américain né le 15 juillet 1956 à Westbury dans l'état de New York. Influencé par Jimi Hendrix, il a forgé une technique et une connaissance très approfondie de la théorie musicale de l'instrument. Il a été professeur de guitare à Berklee et compte parmi ses anciens élèves plusieurs guitaristes célèbres comme Steve Vai[1], Kirk Hammett (Metallica), Alex Skolnick (Testament) ou Larry Lalonde[2] (Primus).

Joe Satriani est né le 15 juillet 1956 à Westbury dans l'état de New York. Très jeune il s'intéresse au blues et commence à jouer sur la guitare de sa sœur aînée, qui tentait de jouer du folk, sans être très assidu. Il commence à jouer de la batterie à l'âge de huit ans, puis se met peu après au clavier. Il fut extrêmement marqué par la mort de son idole, Jimi Hendrix, le 18 septembre 1970. Cet évènement le poussa à commencer la guitare.

L'œuvre de Joe Satriani est considérée comme appartenant au genre Metal ou Heavy metal instrumental. Il est aussi multi instrumentiste, enregistrant parfois seul tous les instruments de ses albums[réf. nécessaire].

La sortie de son premier album est assez discrète, (Not of This Earth, 1986), est la première tentative de Satriani qui ne fait pas encore parler de lui, malgré son talent apparent. Satch (son surnom), se révèle au public au travers de son deuxième album Surfing With the Alien en 1987. L'album lui assurera une large reconnaissance et constitue l'archétype des guitaristes virtuoses. Un album riche d'un répertoire varié, passant du heavy metal (Surfing With the Alien, Crushing day) à la ballade (Always with me, Always With You), ou encore du boogie endiablé (Satch boogie) au requiem moderne (Hill of the skull).

En 1988, sort l'EP appelé Dreaming #11, constitué d'une chanson studio, The Crush Of Love, ainsi que de trois pistes live. Puis vient Flying In A Blue Dream, sorti en 1989 ; l'album qui ravit la plupart des fans et qui confirme tout le talent de ce guitariste de génie qui pour la première fois, s’essaye au chant. En 1992, sort dans les bacs The Extremist, à forte connotation métal et faisant l'unanimité. À noter une deuxième chanson dédicacée à sa femme, intitulée Rubina's Blue Sky Hapiness (la première, dans Not of This Earth, s'intitulait Rubina)

Suit en 1993 un double album, Time Machine.

Le premier CD étant composé de morceaux rares et d'inédits tandis que le second est un recueil de live. C'est à ce moment là qu'il rejoint Deep Purple pour remplacer le temps d'une tournée, Ritchie Blackmore. 1995 est l'année de la sortie de l'album Joe Satriani, album de blues teinté de rock également très apprécié des fans et se distinguant par de nouvelles sonorités orientales comme au travers du titre Moroccan Sunset et surtout avec le désormais classique "Cool#9". La présence du batteur Français Manu Katché sur cet Album est d'ailleurs remarquable.

Suite à cet album, il crée le concept du G3, c’est-à-dire une tournée mondiale avec les deux plus grands guitaristes du moment. Il sera accompagné par Eric Johnson et Steve Vai pour la première édition du G3. Cette formule sera plusieurs fois reconduite par la suite, avec des guitaristes aux styles très variés et virtuoses, comme Kenny Wayne Shepherd, Michael Schenker, Uli Jon Roth, Robert Fripp, Yngwie Malmsteen, John Petrucci auxquels se joignent, certains invités prestigieux tels que Billy Gibbons, Neal Schon, Steve Morse, Andy Timmons ou le français virtuose Patrick Rondat. Suite au succès de la formule, trois tournées du G3 furent l'objet d'enregistrement live en CD et DVD.


Satriani en 2005

L'album suivant, Crystal Planet (1998), est considéré par beaucoup comme le chef d'œuvre incontestable de Satch, toujours au sommet de son art. Des titres devenus

cultes comme House full of Bullets ou encore Crystal Planet ont fait de Satriani le Guitar Heroe qu'il est aujourd'hui. Cet album est incontestablement une référence dans le monde du Hard-Rock. A la fin du disque figure une chanson dédiée cette fois à son fils, Z.Z.'s song.

S'ensuit alors Engines of Creation en 2000 sous un concept de musique électronique, qui ne fit pas l'unanimité parmi les fans. Cependant, cet album est entre autres réalisé par Eric Caudieux, un français, qui s'occupe des parties synthétiques et donne un nouveau style plus dans l'air du temps, voir peut-être trop en avance. La tournée de cet album est pourtant un franc succès.

Puis sort Strange Beautiful Music en 2002, un retour aux sources qui permet à Joe de revenir dans le cœur de ses fans et retrouve un vrai son rock et puissant (Seven Strings) et (Mind storm), avec des compositions très variées comme (Belly dancer) ou (Sleep walk).

Vient ensuite Is There Love In Space (2004) sous le style qu'il

affectionne tant : le rock plein d'émotion et de virtuosité. Cet opus est basé sur des sons de guitare vraiment assez graves qui donnent un rendu très chaud et puissant. La encore le virtuose démontre à quel point il est talentueux.

L'album Super Colossal, disponible depuis mars 2006 s'inscrit dans une continuité très bien accueillie par le public, tout en étant un disque moderne qui se démarque par sa simplicité. Les titres sont entraînants, il y a même une chanson conçue pour le live : (Crowd chant) qui simule la foule en duo avec Joe.

Le dernier album Professor Satchafunkilus and the Musterion of Rock a vu le jour le 1er avril 2008. Sans rompre avec la tradition ni le style unique, Satriani explore à travers ce dernier CD des thèmes musicaux avec simplicité, feeling et même avec humour. Comme à chaque album, le but de l'artiste étant de se renou

veler sans tomber dans la démonstration. A noter qu'un titre bonus "Ghosts" ne figure pas sur le Cd mais uniquement disponible sur iTunes.

Fin 2008, Joe Satriani accuse Coldplay d'avoir copié un de ses morceaux. Le guitariste américain, a lancé une procédure judiciaire au civil à Los Angeles, contre Coldplay. Il accuse le groupe d'avoir plagié un de ses titres "If I could fly", publié en 2004, dans la chanson-titre "Viva la vida".

En 2009, il fonde avec Michael Anthony, Sammy Hagar (ex Van Halen) et Chad Smith (Red Hot Chili Peppers) le groupe Chickenfoot. Leur premier album éponyme est sorti le 5 juin 2009.

un guitariste américain né le 15 juillet 1956 à Westbury dans l'état de New York. Influencé par Jimi Hendrix, il a forgé une technique et une connaissance très approfondie de la théorie musicale de l'instrument. Il a été professeur de guitare à Berklee et compte parmi ses anciens élèves plusieurs guitaristes célèbres comme Steve Vai[1], Kirk Hammett (Metallica), Alex Skolnick (Testament) ou Larry Lalonde[2] (Primus).

Joe Satriani est né le 15 juillet 1956 à Westbury dans l'état de New York. Très jeune il s'intéresse au blues et commence à jouer sur la guitare de sa sœur aînée, qui tentait de jouer du folk, sans être très assidu. Il commence à jouer de la batterie à l'âge de huit ans, puis se met peu après au clavier. Il fut extrêmement marqué par la mort de son idole, Jimi Hendrix, le 18 septembre 1970. Cet évènemen t le poussa à commencer la guitare.

L'œuvre de Joe Satriani est considérée comme appartenant au genre Metal ou Heavy metal instrumental. Il est aussi multi instrumentiste, enregistrant parfois

seul tous les instruments de ses albums[réf. nécessaire].

La sortie de son premier album est assez discrète, (Not of This Earth, 1986), est la première tentative de Satriani qui ne fait pas encore parler de lui, malgré son talent apparent. Satch (son surnom), se révèle au public au travers de son deuxième album Surfing With the A

lien en 1987. L'album lui assurera une large reconnaissance et const

itue l'archétype des guitaristes virtuoses. Un album riche d'un répertoire varié, passant du heavy metal (Surfing With the Alien, Crushing day) à la ballade (Always with me, Always With You), ou encore du boogie endiablé (Satch boogie) au requiem moderne (Hill of the skull).

En 1988, sort l'EP appelé Dreaming #11, constitué d'une chanson studio, The Crush Of Love, ainsi que de trois pistes live. Puis vient Flying In A Blue Dream, sorti en 1989 ; l'album qui ravit la pl

upart des fans et qui confirme tout le talent de ce guitariste de génie qui pour la première fois, s’essaye au chant. En 1992, sort dans les bacs The Extremist, à forte connotation métal et faisant l'unanim

ité. À noter une deuxième chanson dédicacée à sa femme, intitulée Rubina's Blue Sky Hapiness (la première, dans Not of This Earth, s'intitulait Rubina)

Suit en 1993 un double album, Time Machine. Le premier CD étant composé de morceaux rares et d'inédits tandis que le second est un recueil de live. C'est à ce moment là qu'il rejoint Deep Purple pour remplacer le temps d'une tournée, Ritchie Blackmore. 1995 est l'année de la sortie de l'album Joe Satriani, album de blues teinté de rock également très apprécié des fans et se distinguant par de nouvelles sonorités orientales comme au travers du titre Moroccan Sunset et surtout avec le désormais classique "Cool#9". La présence du batteur Français Manu Katc

hé sur cet Album est d'ailleurs remarquable.

Suite à cet album, il crée le concept du G3, c’est-à-dire une tournée mondiale avec les deux plus grands guitaristes du moment. Il sera accompagné par Eric Johnson et Steve Vai pour la première édition du G3. Cette formule sera plusieurs fois reconduite par la suite, avec des guitaristes aux styles très variés et virtuoses, comme Kenny Wayne Shepherd, Michael Schenker, Uli Jon Roth, Robert Fripp, Yngwie Malmsteen, John Petrucci auxquels se joignent, certains invités prestigieux tels que Billy Gibbons, Neal Schon, Steve Morse, Andy Timmons ou le français virtuose Patrick Rondat. Suite au succès de la formule, trois tournées du G3 furent l'objet d'enregistrement live en CD et DVD.

L'album suivant, Crystal Planet (1998), est considéré par beaucoup comme le chef d'œuvre incontestable de Satch, toujours au sommet de son art. Des titres devenus cultes comme House full of Bullets ou encore Crystal Planet ont fait de Satriani le Guitar Heroe qu'il est aujourd'hui. Cet album est incontesta

blement une référence dans le monde du Hard-Rock. A la fin du disque figure une chanson dédiée cette fois à son fils, Z.Z.'s song.

S'ensuit alors Engines of Creation en 2000 sous un concept de musique électronique, qui ne fit pas l'unanimité parmi les fans. Cependant, cet album est entre autres réalisé par Eric Caudieux, un français, qui s'occupe des parties synthétiques et donne un nouveau style plus dans l'air du temps, voir peut-être trop en avance. La tournée de cet album est pourtant un franc succès.

Puis sort Strange Beautiful Music en 2002, un retour aux sources qui permet à Joe de revenir dans le cœur de ses fans et retrouve un vrai son rock et puissant (Seven Strings) et (Mind storm), avec des compositions très variées comme (Belly dancer) ou (Sleep walk).

Vient ensuite Is There Love In Space (2004) sous le style qu'il affectionne tant : le rock plein d'émotion et de virtuosité. Cet opus est basé sur des sons de guitare vraiment assez graves qui donnent un rendu très chaud et puissant. La encore le virtuose démontre à quel point il est talentueux.

L'album Super Colossal, disponible depuis mars 2006 s'inscrit dan

s une continuité très bien accueillie par le public, tout en étant un disque moderne qui se démarque par sa simplicité. Les titres sont entraînants, il y a même une chanson conçue pour le live : (Crowd chant) qui simule la foule en duo avec Joe.

Le dernier album Professor Satchafunkilus and the Musterion of Rock a vu le jour le 1er avril 2008. Sans rompre avec la tradition ni le style unique, Satriani explore à travers ce derni

er CD des thèmes musicaux avec simplicité, feeling et même avec humour. Comme à chaque album, le but de l'artiste étant de se renouveler sans tomber dans la démonstration. A noter qu'un titre bonus "Ghosts" ne figure pas sur le Cd mais uniquement disponible sur iTunes.

Fin 2008, Joe Satriani accuse Coldplay d'avoir copié un de ses morceaux. Le guitariste américain, a lancé une procédure judiciaire au civil à Los Angeles, contre Coldplay. Il accuse le groupe d'avoir plagié un de ses titres "If I could fly", publié en 2004, dans la chanson-titre "Viva la vida".

En 2009, il fonde avec Michael Anthony, Sammy Hagar (ex Van Halen) et Chad Smith (Red Hot Chili Peppers) le groupe Chickenfoot. Leur premier album éponyme est sorti le 5 juin

2009.